• Les colibris nomades

Tour du monde et COVID-19 : quand partir à vélo ?

Mis à jour : mai 12



Le 17 Mars dernier, après une "petite" période de déni face à la situation ("Mais non t'inquiète, dans quelques jours on sera parti !!"), nous vous faisions part avec tristesse et amertume de notre décision de reporter notre tour du Monde à vélo à une date ultérieure.


A l'heure où nous écrivons ces quelques lignes aujourd'hui, voilà déjà un mois et demi que nous sommes confinés chez le papa de Bastien à Cambrai, dans le Nord de la France.


Alors, comment allons-nous ?


NOUS RÊVIONS DE LIBERTÉ ET NOUS VOILÀ ... CONFINÉS !

Et bien malgré la déception, nous avons rapidement su relever la tête, lâcher prise et nous avons même réussi à profiter du moment présent : Bastien a tiré profit de ce temps pour perfectionner son anglais : visionnage de séries en V.O ; cours en ligne ; apprentissage d'un nouveau vocabulaire... Laura s'est quant à elle plonger dans la lecture de récits de voyage et dans la découverte de documentaires sur le même thème.


Chacun applique sa propre manière pour voyager et rêver à distance !


Sans oublier les heures passées à cuisiner et les séances de sport journalières dans le jardin ! Et ouiii, nous avions cette chance d'avoir un petit coin de verdure, juste histoire de nous rappeler que la météo printanière aurait été plus que parfaite pour débuter notre tour du Monde... (GRRRR !!)

Petite séance de ToyBoard (planche de surf en mousse made in France) sous le beau ciel bleu du Nord.

REPENSER et RÉ-ORGANISER LE "PLAN A" DE L'AVENTURE ?


Les longues heures de confinement sont aussi mises à profit pour réfléchir à la manière d'organiser au mieux ce nouveau départ. Il est temps d'établir des plans B, C, D, E ... car nous sommes optimistes :


"Si le plan "A" ne fonctionne pas, il reste encore 25 lettres dans l'alphabet !"


PLAN A : une aventure "rêvée" !


Le plan A de notre aventure, vous vous en souvenez ? Nous avons passé plusieurs mois à l'imaginer, à le préparer et à le peaufiner. Ce fameux plan A nous faisait quitter Cambrai le Samedi 21 Mars 2020 en direction de l'Indonésie, en passant par l'Europe de l'Est, la Turquie, les pays en "stan" (Kazakhstan, Ouzbékistan et Kirghizistan), la Chine et l'Asie du Sud-Est. Après ce premier long chapitre de cyclo-voyageur de plus d'un an en Europe et Asie nous devions rejoindre l'Amérique du Sud au printemps 2021 et continuer notre périple d'Ouest en Est jusqu'au Brésil avant de rentrer en France par voilier-stop en Mars 2022 : la boucle était bouclée en 2 ans !


Face à la situation sanitaire liée au covid-19 nous avons abandonné ce plan A ... nous qui rêvions d'aventure, de lâcher prise et d'imprévu, ça commençait plutôt bien ! L'imprévu et l'incertitude étaient d'ailleurs les deux maîtres mots de ce nouveau départ, car pour établir nos différents plans "bis" nous devons prendre en considération plusieurs paramètres :

  • la date de la fin de confinement en France, et ses conditions ;

  • l'évolution de la crise sanitaire en France, en Europe et dans Monde ;

  • la ré-ouverture des frontières à l'échelle internationale ...


Bref, nous devons nous baser uniquement sur des hypothèses et des suppositions !


Pour compliquer le tout, nous comprenons aussi qu'un changement de la date de départ de notre aventure n'est pas sans conséquence :


  • partir trop "tôt" pourrait être dangereux pour notre santé et celle des autres. De plus, sans évoquer pour l'instant un problème probable à chaque passage de frontière, les propositions d’accueil et d'hospitalité de la part des habitants et des colibris risquent d'être impactées / réduites en raison des règles de distanciations données...

  • partir trop "tard" dans l'année nous exposerait à des conditions météorologiques difficiles durant l'hiver. Pourquoi ? Car, un départ en Mars 2020 nous permettait de découvrir l'Asie en fin d'année, une fenêtre météorologique optimale pour éviter la période des moussons. En partant en Juin - Juillet 2020 selon le parcours initial, il nous faudrait gravir les hauts sommets Kirghizes (à plus de 3 000 mètres d'altitude) en plein hiver : les cols sont alors enneigés et le passage devient impossible en vélo...


Nous comprenons donc rapidement qu'au delà de retarder la date de notre départ, il nous faudra aussi très probablement adapter l'itinéraire du voyage.


A nous de jouer pour trouver le juste équilibre !


LES DIFFÉRENTES AUTRES SOLUTIONS ENVISAGÉES.

Petit à petit au fil des jours et des réflexions, différentes solutions sont envisagées et chacune d'elle se voit attribuée des avantages ... mais aussi des inconvénients !


Commençons par le plan B, qui est majoritairement guidé par nos envies de liberté et d'aventure (et par notre frustration aussi !!).


PLAN B : limiter la casse, naviguer "à vue" dès que possible !


Impatients, le plan B nous permet de commencer le voyage dès la fin du confinement français sur l'itinéraire initial, avec pour premier objectif d'atteindre Strasbourg tout en limitant nos contacts avec les habitants (le bivouac serait privilégié). A Strasbourg, Mathieu (un ami) peut nous accueillir chez lui pendant quelques jours (ou semaines), dans l'hypothèse où les frontières avec l'Allemagne seraient toujours closes. En partant début Mai, nous "limitons la casse" et nous aurons peu de retard vis à vis de notre plan A (retard que nous pourrons d'ailleurs rapidement rattraper sur les routes avec des étapes journalières plus intenses). Dans notre tête, c'est le plan parfait ... mais la longue liste des inconvénients nous fait vite déchanter. Avec ce départ précoce, la situation sanitaire ne sera très certainement pas stabilisée ; nous serons dans l'obligation de pédaler "à vue", avec de fortes chances d'être bloqués à certains postes de frontières et de ne jamais pédaler sur les chemins de nos pays coups de cœur !


Ce plan B est définitivement écarté lorsque nous apprenons que les frontière de l'espace Schengen ne seraient probablement pas re-rétablies avant Septembre 2020...


Nous imaginons alors un plan C, qui nous emmène sur les routes à partir de Septembre 2020.


PLAN C : débuter par l'Amérique du Sud en Septembre ?

Découvrir l'Amérique du Sud dès fin 2020 ?

Comme expliqué plus haut, il est difficile de suivre notre itinéraire initial en partant de France au mois de Septembre. Et pour nous, il est hors de question de tirer un trait sur les magnifiques étapes en altitude du Kazakhstan et du Kirghizistan. Nous envisageons alors un voyage en sens inverse, avec un départ en Septembre vers l'Amérique du sud ! Pour une acclimatation en douceur et pour laisser le temps à la situation sanitaire de se stabiliser, nous prévoyons de commencer l'aventure par un PVT de plusieurs mois (un programme vacances-travail) en Argentine. Mais encore une fois, ce plan reste incertain et soumis à court terme à l'évolution de la situation sanitaire en Argentine et à la reprise du trafic aérien à l'échelle internationale.


Avec ce plan C, nous abandonnons aussi un des gros défis du voyage : traverser l'Atlantique en voilier-stop !! Nous augmentons le budget transport et notre emprunte carbone par la même occasion ... on peut mieux faire, non ?


Oui oui, on peut faire mieux avec le plan D !


PLAN D : repousser d'une année (...)

Patienter à Lille jusqu'en 2021 ... ?

Celui-ci est très simple : reporter le voyage d'un an et prévoir le départ pour Mars 2021. Ce plan présente que des avantages : même itinéraire, même climat et une situation sanitaire qui devrait probablement être stabilisée... Oui, mais quand même ... il va falloir patienter en France pendant encore 12 mois !!!

Psychologiquement, il est difficile pour nous d'imaginer une telle solution alors que nous avons quitté appartement et travail lillois il y a maintenant 1 an...


Bon ... et si on faisait un mix du plan C et du plan D, ça donnerait quoi ?


PLAN E : le bon compromis ?!


Et c'est ainsi qu'est né le plan E : un plan qui nous fait prendre la route en Septembre 2020 de la France en direction de l'Europe de l'Est. Nous conservons notre itinéraire initial, en y ajoutant une escale hivernale de deux mois en Grèce où Elpis, un cyclo-voyageur grec que nous avons accueilli chez nous en 2015, nous propose un hébergement. Bien installé sous un doux climat méditerranéen, nous pouvons ainsi mettre en "pause" notre voyage après un premier chapitre européen plus long que prévu (4 mois au lieu de 2). L'hiver passé, nous profiterons de l'arrivée des beaux jours pour reprendre la route en Turquie, facilement accessible après quelques coups de pédales et/ou une traversée de la Mer Égée en bateau. La suite du voyage pourra ensuite se dérouler comme prévu dans le plan A, avec une arrivée en Asie pour la fin d'année 2021 et une découverte de l'Amérique du Sud en 2022.


Mais vers lequel de ces plans allons-nous nous tourner ?!


ALORS, BILAN ?


Et bien, le plan E nous tente plutôt bien et avec du recul nous lui trouvons (presque) que des avantages :

  • goûter aux joies et à la liberté du voyage à vélo sans attendre 2021

  • conserver, dans les grandes lignes, l'itinéraire initial adapté aux saisons locales

  • découvrir plus longuement les jolis territoires d'Europe, et ses colibris

  • découvrir la culture d'un pays que nous ne pensions même pas traverser : la Grèce

  • s'acclimater en douceur au voyage itinérant à vélo en quittant progressivement nos repères

  • prendre le temps de rencontrer des colibris et de vous proposer des contenus vidéos et des articles lors de notre pause hivernale

  • temporiser vis à vis de la situation sanitaire et rouler dans des conditions plus propices

  • ...

Il ne nous reste plus qu'à croiser les doigts que ce plan roule comme sur des roulettes !! L'avenir nous le dira...


Une fois de plus, les événements nous rappellent l'importance du lâcher-prise. Pour cette nouvelle aventure nous avons fait le choix de prendre le contre-pied de notre premier voyage à vélo en se laissant davantage porter par les opportunités qui s'offrent à nous. Et bien, cette vision du voyage est mise à l'épreuve avant même le départ !


Mais n'oublions pas :


"Au centre de chaque difficulté, se cache toujours une opportunité*"

(A. Einstein)

Rejoins-nous sur nos réseaux !

  • Facebook - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

Envoie-nous un petit mot !

Rejoins-nous sur nos réseaux !

  • Facebook - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

Nous suivre au quotidien :

Nous apporter votre soutien

© 2019 by Les Colibris Nomades.